Accueil > Santé > Arthrose mal du siècle

Arthrose cervicale, arthrose lombaire, arthrose dorsale...

A lire également :
L’arthrose est un mal très répandu. Il concerne essentiellement les personnes de plus de 50 ans mais les plus jeunes sont aussi touchés.
C’est une maladie très handicapante et qui peut gâcher la vie des individus qui en souffrent. Elle engendre des douleurs chroniques désagréables et gênantes dans le quotidien.
L’arthrose résulte d’une usure et d’un vieillissement des articulations provoquant la disparition de leur cartilage. C’est une maladie dégénérative. Cela se concrétise par l’apparition d’excroissances osseuses autour de ces dernières, visibles à la radio. C’est pour cette raison que l’on parle souvent d’arthrose déformante.
Mais avant la survenue de ces excroissances, l’arthrose, à ses débuts, se manifeste par des douleurs lors de déplacements ou de mouvements répétés, par des douleurs au repos quand vous avez adopté une mauvaise position.

L’arthrose peut concerner toutes les parties de votre corps : la nuque, les épaules, le bras (arthrose cervicale) ; le dos ou les côtes (arthrose dorsale) ; les lombaires (arthrose lombaire) ; la hanche (douleurs lors de la marche ou difficultés pour se lever) ; le genou (difficultés pour descendre un escalier ou pour s’accroupir) ; les mains, les pieds.

L’arthrose à des causes multiples. Elle peut être due à des contraintes anormales effectuées sur le cartilage lors de travaux, de sport intensif, de surpoids. Elle peut résulter d’une maladie génétique ou à une malformation osseuse.

Si vous ressentez des douleurs à l’une de vos articulations, n’hésitez pas à aller voir votre médecin, qui vous fera passer une radio afin de poser le bon diagnostic.
Une fois ce dernier effectué, il pourra vous prescrire le traitement approprié. Il consistera à soulager vos douleurs, à rendre vos articulations plus mobiles, à tenter de cicatriser les lésions. Dans les cas extrêmes, il sera parfois nécessaire de recourir à la chirurgie. On vous posera une prothèse pour remplacer l’articulation touchée.

Si votre arthrose n’en est qu’à ses prémices, vous pouvez intervenir vous-même en vous ménageant, c’est-à-dire en ne sollicitant pas trop brusquement les articulations touchées.
Parfois, les médecines douces ou parallèles peuvent vous aider. Mais, là,  attention, il est préférable d’en parler auparavant à votre médecin, pour voir si vous ne faites pas fausse route.
Vous pouvez, par exemple, avoir recours à la phytothérapie en prenant de l’harpagophytum, du cassis, de la reine des près pour soulager les douleurs et de la prêle et du bambou pour reconstituer le cartilage. L’homéopathie peut vous aider, ainsi que l’acupuncture ou la thalassothérapie. Vous pouvez aussi faire de la kiné ou un sport très doux comme le qi gong ou le taï chi, qui redonneront de la souplesse à vos articulations. Vous pouvez également prendre du cartilage de requin, de l’aspirine et des oligo-éléments comme le cuivre, le fluor, le zinc ou le manganèse.

Encore une fois, que ce soit une arthrose cervicale, une arthrose lombaire ou autre, prenez garde à vous adresser aux bons spécialistes et à ne pas prendre n’importe quoi. Votre médecin est le mieux placer pour vous guider.

Auteur : Katy Gawelik <http://www.katisa-editions.com>
arthrose
L’arthrose chez les seniors