A lire également :
Diabète, attention danger !


Tout comme le cholestérol, le diabète est un grand fléau, qui peut conduire à la catastrophe s’il est négligé. Il peut provoquer des troubles graves de la vision et des reins, des maladies cardio-vasculaires, des lésions nerveuses. Il peut conduire à des amputations en cas d’écorchures qui ne cicatrisent plus.
Le diabète, c’est-à-dire, pour schématiser, un trop grand taux de sucre dans le sang, n’est jamais anodin.
Pour voir si vous avez du diabète, des signes avant-coureurs existent : une soif intense, une envie d’uriner fréquemment, une baisse de la vision, des picotements, de la fatigue, une difficulté de cicatrisation de vos bobos.
Si vous ressentez un de ces symptômes, parlez-en à votre médecin. Il vous fera faire une prise de sang pour voir si votre taux de sucre est trop élevé. Il pourra ainsi vous prescrire un régime ou un traitement si nécessaire.

Votre traitement dépendra fortement du type de diabète dont vous souffrez. En effet, il existe deux types de diabète, le type I ou le type II. Le diabète de type I, dit juvénile ou insulinodépendant, est du au fait que le pancréas ne produit pas assez d’insuline, hormone qui contrôle la façon dont vos cellules convertissent le sucre ingurgité en énergie. Là, le traitement est simple : des injections régulières d’insuline.
Quant au diabète de type II, dit sucré ou gras ou non-insulinodépendant, il est du à une mauvaise alimentation (trop riche en sucres et en graisses) qui entraîne un mauvais fonctionnement du pancréas. Là, les injections d’insuline ne sont pas nécessaires, seul un régime alimentaire devrait suffire.

Adoptez donc une nouvelle façon de manger.
Evitez de manger trop de sucres, trop de graisses. Privilégiez les fibres en mangeant des céréales complètes, des légumes verts. Cela permettra de ralentir le temps que met le glucose à pénétrer dans votre organisme.
Buvez beaucoup d’eau ou des décoctions de bardane ou de feuilles d’olivier ou de myrtilles. Cela éliminera le trop plein de sucre dans votre sang. Le même effet sera produit par des jus de pommes de terre crues ou de cresson.
Optez pour le poisson, surtout celui riche en oméga 3. Evitez la viande.
Diminuez votre consommation de sel. Vous pouvez le remplacer, très avantageusement, par des épices comme le curcuma, le clou de girofle ou la cannelle. 
Pour ceux qui ont des difficultés à éliminer le sucre de leur alimentation, ne vous tournez surtout pas vers les édulcorants ou autres faux sucres. Non seulement, ils ne vous déshabituent pas du goût du sucré, mais en plus, ils semblent mauvais pour la santé, surtout s’ils sont consommés à outrance. Essayez plutôt le stevia, cette plante a un goût sucré (goût 200 fois plus sucré que le sucre) et ne pose aucun problème de consommation aux diabétiques.

A côté de ces changements d’habitudes alimentaires, adoptez aussi une nouvelle hygiène de vie : bougez. Mais, avant de vous lancer dans la pratique d’un sport quelconque, parlez-en à votre médecin, des contre-indications peuvent exister. Vous pouvez faire de la marche, de la natation ou du qi gong.

Pour terminer avec ces conseils susceptibles de diminuer votre diabète, prenez votre pied tous les jours. Attention, faites-le concrètement. En effet, si vous ne surveillez pas vos pieds tous les jours, si vous ne les scrutez pas pour repérez la moindre égratignure ou la moindre ampoule, vous risquez de subir son amputation car votre diabète favorisera la gangrène. Dans le même ordre d’idées, surveillez vos dents et brossez-les trois fois par jours : les diabétiques ont les dents fragiles.

Voilà, vous avez toutes les clés en mains pour diminuer votre diabète. L’essentiel est de ne jamais le négliger, d’en parler à votre médecin et de suivre ses conseils et son traitement. Il en va de votre vie.

Auteur : Gawelik Katy <http://www.katisa-editions.com>
Accueil > Santé > Attention diabète