Les bienfaits de la camomille

                      Les bienfaits de la camomille, petites fleurs aux grandes qualités

La camomille ne paie pas de mine : petite fleur blanche au cœur jaune ressemblant comme une sœur à la marguerite, elle pousse assez facilement à l'état sauvage, en Europe et au Moyen-Orient. Cela lui vaut d'être une des plantes médicinales sans doute les plus utilisées depuis la nuit des temps. On recommandait par exemple son emploi en Egypte pour faire tomber la fièvre ou pour guérir l'insolation, et en Grèce pour soulager les courbatures. Il en existe plusieurs sortes : la camomille romaine est certainement la plus répandue. Mais à quoi peut bien servir cette fleur à l'aspect aussi anodin que fragile ?

La camomille peut être aussi cultivée, puis récoltée en été, au moment de sa pleine floraison. On en utilise les fleurs jaunes et blanches alors qu' elles viennent de s'ouvrir afin de conserver les principes actifs qui sont alors très concentrés. Il faut tout d'abord savoir que, parmi les constituants de la camomille, se trouvent des flavonoïdes (antioxydants) ainsi que d'autres actifs anti-inflammatoires, expliquant les propriétés calmantes de cette plante. Elle sera donc très bénéfique pour la peau, sous forme de bain, de pommade, de compresse ou d'huile essentielle : elle aidera à soigner l'eczéma et le psoriasis, soulagera les peux sèches, permettra de nettoyer et de désinfecter les blessures, sera indiquée pour certaines conjonctivites, favorisera la cicatrisation et pourra aider à résorber les hémorroïdes. On la retrouve aussi dans bon nombre de soins pour lutter contre les rougeurs et la couperose, à cause de ses pouvoirs vaso-constricteurs. En usage externe, elle est aussi  bien connue pour soigner les cheveux et les éclaircir : c'est d'ailleurs un composant habituel des shampoings destinés aux chevelures blondes vendus dans le commerce… Mais vous pouvez vous-même fabriquer votre décoction de camomille pour obtenir de jolis reflets blonds, et pour, en même temps, calmer les démangeaisons du cuir chevelu. Pour ce faire, il vous faudra 100 grammes de fleurs séchées, un litre d'eau et un demi citron. Faites bouillir 20 mn les fleurs dans l'eau, ajoutez le jus de citron, filtrez le liquide obtenu, que vous utiliserez en rinçage après votre shampoing, en laissant appliqué 10 minutes. Cela fonctionnera encore mieux si vous restez au soleil pendant l'application !

La camomille peut aussi être employée en usage interne, sous forme de tisane. Elle est très utile en cas de problèmes digestifs, comme les brulures d'estomac ou les ulcères, les nausées et les vomissements, mais aussi les coliques du nourrisson. Elle peut avoir un léger effet somnifère et sera donc bienvenu en cas de troubles du sommeil ou de nervosité. Cette tisane est aussi indiquée dans les épisodes de refroidissements, les douleurs menstruelles (elle a un effet antispasmodique) ainsi que dans le rhume des foins et d'autres manifestations allergiques.

Quelles sont ses différentes présentations ?

Nous avons déjà parlé de la façon de préparer une décoction pour éclaircir les cheveux, mais il existe d'autres modes de préparation.
- La tisane ou infusion : faire infuser environ une cuillérée à soupe de fleurs séchées dans 200 ml d'eau bouillie, pendant une dizaine de minutes. A boire plusieurs fois par jour.
- Le sirop : après avoir fait infuser 100 grammes de fleurs séchées dans 200 ml d'eau bouillante, ajouter 100 grammes de sirop simple puis faire chauffer pour homogénéiser le mélange. A utiliser pour combattre les douleurs pelviennes, à raison d'une cuillérée à soupe dans une tisane quelconque, 4 fois par jour.
- Compresse et gargarisme : faire infuser une dizaine de grammes de fleurs séchées dans 100 ml d'eau bouillante, laisser refroidir. A utiliser en cas d'inflammation de la peau ou des muqueuses.
- Inhalation : faire infuser 3 grammes de fleurs dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes et inhaler les vapeurs. Excellent en cas d'inflammation des voies respiratoires.

Autres bienfaits à noter : la diminution des douleurs pendant un accouchement, suite à l'utilisation de l'huile essentielle de camomille en inhalation ou en application cutanée, ainsi que la réduction des bouffées de chaleurs et des insomnies au cours de la ménopause.

Il faut toutefois signaler de possibles contre-indications à l'utilisation de la camomille : certaines personnes sont allergiques aux plantes de la famille des astéracées à laquelle elle appartient (comme la marguerite, l'arnica, le souci, le chrysanthème, etc.). Par ailleurs, son usage sous la forme d'huile essentielle est déconseillé pendant le premier trimestre de la grossesse.

Certains seront sans doute aussi surpris d'apprendre que l'azulène est un des principes actifs contenus dans la fleur de camomille : c'est lui qui donne sa couleur bleue à l'huile essentielle issue de cette fleur. L'azulène concentre donc les vertus de la camomille, et on le trouve en particulier comme ingrédient dans bon nombre de soins apaisants, pour soulager les inflammations, les brûlures, les suites épilatoires, les coups de soleil. L'huile d'azulène en particulier, non grasse et très pénétrante, est employée pour réparer et hydrater la peau après une épilation, en éliminant les résidus de cire.

La tisane est bien entendu la préparation la plus connue et sans doute la plus employée. Mais vous pouvez aussi trouver de multiples produits tout préparés dans laquelle la camomille entre comme ingrédient, dans les pharmacies ou les grandes surfaces : outre les shampoings déjà cités, vous pourrez avoir recours à l'eau florale (à utiliser pour décongestionner la peau), en crème pour le contour des yeux, en soin de nuit pour le visage, en crème hydratante de jour, en gel pour la douche, en lait de massage, en lait pour bébé, en baume pour le corps, en savon…

La camomille : une toute petite fleur, mais avec de grandes vertus !


Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
A lire également :
Accueil > Bien être > Bienfaits de la camomille