LES CHUTES REPRESENTENT L'UNE DES PREMIERES CAUSES DE DECES
ACCIDENTELS CHEZ LES PERSONNES AGEES.

1. Eliminer les risques de chute
Chaque année, plus de 2 millions de personnes âgées de plus de 65 ans (soit une sur trois) tombent. Et une chute sur deux a lieu au domicile. Une chute peut être un facteur important de perte d'autonomie. En effet, la personne âgée sera plus sensible aux fractures, aura plus de mal à se réadapter, mais surtout, subira un choc psychologique important. Ainsi, beaucoup de personnes âgées éprouvent une certaine anxiété vis à vis de la chute, même lorsqu'elles ne sont jamais tombées, et peuvent alors diminuer leurs activités de la vie quotidienne.

2. Les causes de chute
Les chutes sont issues de deux facteurs :
2.1. Les causes physiologiques
Les problèmes de vue : la vue baisse, la personne âgée ne porte pas seslunettes…
Les malaises : baisse de tension, malaise cardiaque, chute de glycémie…
Les problèmes d'équilibre sont causés par :
. Un déficit de l'oreille interne par l'affaiblissement des muscles ou la prise de certains médicaments (tranquillisants, anti-dépresseurs, etc)
. Les maladies telles que l'ostéoporose, la diminution de la force musculaire
. Le mauvais état des pieds et des chevilles
. L'altération du fonctionnement cérébral
2.2. Les causes matérielles liées à l'aménagement intérieur
. Obstacles dans le logement : tapis, sols glissants, encombrement des zones de circulation par des meubles.
. Mobilier inadapté : fauteuils ou canapés trop profonds ou trop bas, lit mou et bas, cuvette WC trop basse, baignoire au fond glissant et sans point d'appui, rangements trop hauts.
. Plusieurs niveaux (une marche entre deux pièces, les escaliers…) Un mauvais éclairage, surtout dans les couloirs et les escaliers.

3. Comment prévenir les chutes
3.1. Adapter le domicile
Le logement d'une personne âgée est le siège de nombreux dangers de chutes que l'on pourrait éviter avec de simples aménagements :
. Eliminer les obstacles au passage (fils électriques, tables basses…) en dégageant les espaces de circulation (retirer un meuble dans le couloir trop étroit…)
. Adopter un bon revêtement de sol " amortisseur " (cf sol " mou " dont la conception est importée du Japon), limitera les conséquences néfastes des chuttes sur un sol dur et supprimer ou fixer solidement les tapis existants.
. Eclairer ni trop ni trop peu en évitant les zones d'ombre et ce, aussi bien dans les pièces à vivre que dans les lieux de passage fréquents et dangereux (couloirs et les escaliers.)
. Eviter les meubles trop hauts car un marche pieds devient nécessaire et dangereux, donc mettre tous les objets usuels à une hauteur " raisonnable ", en attendant de changer les meubles.
. Porter un soin particulier aux pièces humides telle que la salle de bain. Il convient ici de supprimer les éléments glissants et d'adapter le moblier en remplaçant la baignoire par une douche à l'italienne ou une baignoire à porte, en installant des barres d'appui, siège de bain ou autres mobiliers qui assurent une sécurité totale.
3.2. Entretenir son corps et son cerveau en restant connecté avec le monde extérieur
Prévenir les chutes en restant vif et positif, c'est possible !
L'âge du corps est trop souvent celui de son coeur et de son esprit même si des faiblesses deviennent plus nombreuses et difficiles à combattre. Cependant, en stimulant son corps et son cerveau, on réduit les risques de fragilisation et donc de chute.
Par ailleurs, l'écoute et le regard de l'autre nous permettent souvent de comprendre nos faiblesses et lutter contre. Il convient alors de maintenir activement le lien avec l'extérieur et l'autonomie de son esprit. Cela passe par la lecture de journaux ou la réalisation de mots croisés qui suffisent à stimuler la mémoire et l'attention, mais aussi par la communication avec la famille et amis, les aides à domicile, les professionnels de santé et même la téléassistance ou télésurveillance.

Olivier GORLIER - CARRE-SENIORS "Vous aider à mieux vivre" http://www.carre-seniors.com
Accueil > Bien être > Comment prévenir les chutes