Que mettre en place pour vieillir chez soi ?

Un certain nombre de partenaires peuvent contribuer à la réalisation de cet objectif : fournisseurs de matériel médical, services à la personnes, associations diverses, répondront de manières précises à des besoins que l'on peut lister pour plus de clarté.

· Aide à domicile pour le ménage, les repas, les courses
· Mise en place des soins médicaux à domicile quand c'est possible
· Aménagement du lieu de vie permettant la circulation en fauteuil, la possibilité d'utiliser plus facilement les toilettes ou la douche, le déplacement debout, la diminution du risque de chutes.

· Mise en place d'ateliers aidant à la conservation active de la mémoire, de l'habileté motrice, de la bonne santé physique, de la socialisation.

En ce qui concerne l'aménagement du logement, un fascicule a été élaboré par l'ANAH, présenté sous forme d'un " guide pour la réalisation de travaux d'amélioration et d'adaptation du logement ", abordant de façon très complète et détaillée les différents postes à modifier afin de faire de l'habitat de la personne âgée un endroit sûr et confortable, et ceci des abords de la maison jusqu'à la chambre en passant par la cuisine et les toilettes. Il fournit également la liste des organismes auxquels s'adresser et celle des critères nécessaires pour se voir attribuer des aides, les fourchettes de taux et plafonds de subventions, etc. A télécharger sur Internet: www.anah.fr/pdf/vieillir-chez-soi.pdf

La socialisation n'est pas la moindre des conditions à prendre en compte pour une vieillesse heureuse et épanouie: travailler dans ce sens est donc un axe primordial, afin de tisser un réseau de solidarité autour des personnes âgées vivant seules (voisins, amis, commerçants, facteurs), ou de recourir à des solutions alternatives, comme la colocation senior/étudiant, ou encore la vie en communauté de plusieurs personnes âgées dans un même lieu de vie adapté. De plus en plus d'expériences de ce type sont mises en œuvre, la plupart avec succès.

Il est certain que la solution ne réside pas dans une seule réponse standardisée, mais qu'elle sera constituée par la synergie amenée par un ensemble d'actions, relevant à la fois de la sphère individuelle et familiale et de la sphère publique, afin que vieillir chez soi puisse être un véritable choix, assumé sereinement et en toute sécurité.



Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
A lire également :
Accueil > Immobilier > Vieillir chez soi