Cures thermales pour seniors

Le thermalisme soigne depuis l'Antiquité des pathologies diverses. De nos jours encore, les cures thermales demeurent un remède recommandé pour nombre de problèmes de santé, allant de la surcharge pondérale à l'asthme en passant par les problèmes dermatologiques. Vous choisirez bien évidemment le lieu de votre cure en fonction de ces paramètres. Mais quels autres critères faut-il prendre en compte ? Quels soins sont dispensés pendant ces cures ? Où se situent les principaux centres ? Quels sont les professionnels qui interviennent ? Voici quelques réponses à vos questions.

Les soins

Trois grandes techniques apparaissent dans toutes les cures thermales : les bains et les douches qui correspondent à ce que l'on nomme l'hydrothérapie externe, les inhalations, gargarismes et autres nébulisations que l'on désigne comme hydrothérapie interne ou locale, et l'ingestion d'eau minérale, aussi appelée cure de boisson. Ces techniques sont proposées dans toutes les stations thermales, et utilisées en fonction de la pathologie concernée. A ces techniques s'ajoutent des soins comme les applications de boue, les massages, les drainages. Toutes ces pratiques sont effectuées par des professionnels de santé.

1. L'hydrothérapie externe : le bain ou la douche sont des soins basiques en cure thermale. Ils peuvent cependant revêtir de nombreuses formes et répondre ainsi à des attentes différentes. Les bains froids par exemple stimuleront la circulation sanguine, les bains chauds auront un effet relaxant et soulageront les douleurs articulaires, tout en ayant un effet vasodilatateur. Ils peuvent concerner le corps dans son entier mais être aussi simplement locaux, par exemple pour soigner les rhumatismes des mains ou des pieds. Les bains peuvent être également individuels ou collectifs, selon le but poursuivi. La douche, elle aussi, est très utilisée, et ce sous plusieurs formes : le jet est la méthode la plus connue, qui consiste à envoyer de l'eau sur le curiste par jet large en modifiant la pression et la température ainsi que les zones visées. Mais il en existe des variantes adaptées aux cas présentés (douche en jet fin pour les brûlures, douche de vapeur pour les affections des voies respiratoires, etc.).

2. L'hydrothérapie interne : comme indiqué plus haut, cette catégorie recouvre les inhalations, gargarismes, nébulisations et aérosols, utilisés dans le traitement des voies respiratoires. Elle est indiquée pour plusieurs pathologies : asthme, sinusite, otites, manifestations allergiques, pathologies bronchiques, sevrage tabagique.

3. La cure de boisson, ou ingestion d'eau minérale : comme son nom l'indique, elle consiste en la simple absorption de l'eau minérale du lieu choisi, et s'adresse particulièrement aux problèmes d'ordre digestif. Elle est le plus souvent accompagnée d'un régime alimentaire adapté.

La durée des soins

Une cure dure en général plus de 15 jours pour s'avérer efficace, et les soins ont lieu 6 jours sur 7. Les soins ciblés alternent avec des moments d'activité physique, adaptée à la pathologie du patient, et des temps de repos, indispensables pour que les soins soient assimilés par l'organisme qui en général subit un bouleversement important. Des visites médicales ont lieu plusieurs fois au cours de la cure.
Pour quelles pathologies ?
De nombreuses indications correspondent à la pratique des cures thermales, et nous ne pourrons toutes les citer ici. Voici cependant quelques exemples de maladies concernées parmi les plus couramment traitées de cette façon.

1. Les problèmes de peaux comme eczéma, acné, psoriasis : soignés par des bains, des pulvérisations, des massages sous l'eau.
2. Les problèmes de la sphère ORL, otites, sinusites, rhinites, allergies avec asthme, toux chroniques : ils donnent lieu à des gargarismes, des inhalations, des séances d'aérosol, des irrigations nasales.
3. Les problèmes digestifs comme la constipation chronique et les colites : ils sont traités par l'ingestion d'eau et une alimentation particulière.
4. Les  problèmes gynécologiques : ils sont traités par des irrigations vaginales, des pulvérisations, des enveloppements.
5. Autres orientations thérapeutiques possibles : affections des muqueuses bucco-linguales, troubles psychosomatiques, maladies cardio-artérielles, troubles du système urinaire, troubles neurologiques, phlébologie, rhumatologie, traumatismes articulaires, troubles de la croissance.

Les professionnels

Plusieurs types de professionnels vont vous entourer pendant votre cure. On peut les diviser en deux catégories : ceux qui sont exclusivement liés à la cure thermale, et ceux qui gravitent en complément des soins thermaux  proprement dits.

1. Professionnels thermaux :
" Le médecin thermal : c'est un spécialiste qui dirige les patients selon leur pathologie après son diagnostic et coordonne la prise en charge médicale.
" Le kinésithérapeute : il effectue les massages dans le cadre des soins de la cure thermale.
" L'infirmière : elle dispense des soins et veille à la prévention et à l'hygiène.
" L'agent thermal : il donne certains soins thermaux, il est qualifié par un certificat professionnel.

2. Professionnels parathermaux :
On peut y trouver des métiers variés comme un diététicien, une esthéticienne, un podologue, un psychologue, un professeur de gymnastique, un maître-nageur sauveteur.

Les différents centres thermaux

Vous les choisirez en fonction des différentes qualités de l'eau, sachant que chaque région possède des caractéristiques spécifiques, correspondant elles-mêmes à un type de pathologie.

Vous trouverez dans les Pyrénées des eaux sulfurées, conseillées pour le traitement des voies respiratoires.
Dans le nord des Pyrénées, les Alpes et les Vosges, sont situées les stations d'eaux sulfatées, bonnes pour les soins de la peau et les affections du rein.
En Savoie, dans le Jura, les Alpes et aussi les Pyrénées nord, se trouvent des eaux chlorurées, indiquées pour les problèmes de croissance et d'énurésie.
Le massif Central regorge d'eaux bicarbonatées, conseillées pour les problèmes digestifs et les problèmes dermatologiques.

La prise en charge

Enfin, il est utile de savoir que votre cure peut être prise en charge par votre caisse d'Assurance Maladie. Vous devez pour cela constituer un dossier complet, et la cure doit être prescrite par votre médecin. En outre, elle doit être motivée par une des maladies appartenant à la liste prévue à cet effet, et l'établissement qui vous reçoit doit être agréé. Pour plus de détails concernant cette prise en charge, rendez-vous sur le site suivant : http://www.ameli.fr/assures/soins-et-remboursements/combien-serez-vous-rembourse/effectuer-une-cure-thermale/comment-constituer-votre-dossier.php

Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
Accueil > Santé > Cures thermales