Accueil > Santé > Les alternatives aux médicaments
La dépression est souvent pointée comme la maladie du siècle, et les antidépresseurs constituent la réponse la plus fréquente à cette pathologie. Pourtant, il semblerait que des alternatives existent, a fortiori quand il ne s'agit que d'un simple mal-être passager. Mais même en cas de dépression avérée, il est hors de question d'opposer l'utilisation des antidépresseurs au secours que peuvent éventuellement apporter d'autres pratiques tout à fait complémentaires.

Les états dépressifs graves se manifestent par des symptômes précis, avec entre autres un risque de suicide plus élevé, qui justifie souvent le recours aux antidépresseurs. Mais pour des pathologies moins prononcées, comme des coups de blues ponctuels provoquant des troubles de l'humeur provisoires, il existe différentes possibilités qui méritent d'être mises en œuvre, selon le contexte et la réalité à laquelle fait face le patient.

· La sophrologie : elle permet de se détendre, de prendre conscience de son corps, de lutter contre les pensées négatives.
· Le reiki : c'est une thérapie holistique qui est accessible à tous et qui travaille sur l'énergie vitale, en utilisant l'imposition des mains du praticien sur le receveur, ce dernier étant dans un état de totale relaxation. Il est également possible de pratiquer un auto traitement.
· L'acupuncture : on ne présente plus cette méthode qui, en rééquilibrant elle aussi les énergies, peut être une aide très efficace dans les situations de dépression.
· La psychothérapie : proposée la plupart du temps en complément d'un traitement médicamenteux, elle peut aussi apporter un soutien essentiel pour mieux comprendre la source de ses blessures,  gérer les mécanismes déclencheurs d'un épisode dépressif, libérer la parole ou modifier les comportements, selon les courants dont  relève la pratique choisie.
· Le yoga : technique ancestrale en Orient, le yoga favorise une harmonie corps/esprit, amène un travail sur le souffle qui est très souvent bénéfique pour la diminution des angoisses, et aide le patient à se recentrer, à être plus présent à lui-même et à la vie.
· Les Fleurs de Bach : ces essences à base de plantes et de fleurs sauvages aident à mieux gérer les tourbillons émotionnels de la vie quotidienne. Il existe 38 essences différentes, qui correspondent chacune à une émotion spécifique.
· Les oméga 3 : depuis le livre de David Servan-Schreiber " Guérir ", plus personne n'ignore que les oméga 3 jouent un rôle très important sur la santé, ainsi que la nutrition en général, y compris dans la lutte contre la dépression, et dans sa prévention. Une modification du régime alimentaire du patient n'est donc pas inutile pour aider une personne dépressive à aller mieux.

Il est bien évident que toutes ces pistes ne sont que des suggestions, et que chacun trouvera, avec l'aide de son médecin ou d'un praticien compétent, celles qui lui conviennent le mieux et qui sont le plus adaptées à son cas personnel.

Auteur : Cathy Borie
http://porteplume2a.com
A lire également :
dépression les alternatives aux médicaments
Dépression : les alternatives aux médicaments…