Les familles d'accueil pour seniors

Lorsqu'on dit " famille d'accueil ", on pense immédiatement aux enfants qui leur sont confiés en cas de problèmes familiaux, et à la série télé populaire qui s'est appropriée cette expression pour en faire son titre. Pourtant, les enfants ne sont pas les seuls intéressés par cette structure, et les personnes âgées peuvent, elles aussi, en bénéficier. Qui est concerné ? Pourquoi choisir cette structure plutôt qu'une autre ? Quel est le fonctionnement de ces familles ? Comment se déroule une journée type pour le senior et pour son accueillant ? Voici quelques réponses qui vous feront peut-être découvrir cette solution originale.

Les maisons de retraite n'ont pas très bonne presse en général : anonymat, population dense, prestations souvent insuffisantes par rapport aux attentes des individus. Les personnes âgées qui craignent de se retrouver dans ce type d'établissement ont pourtant une solution de repli : les familles d'accueil. Moins coûteuse, la famille d'accueil assure en outre une relation plus individualisée et plus chaleureuse à ses pensionnaires.

Du côté de la famille qui accueille, l'organisation est telle que chaque foyer agréé peut accueillir entre une et trois personnes  de plus de 60 ans, et ceci 24 heures sur 24, contre rémunération. Il va sans dire que cette profession nécessite un investissement important au niveau personnel, une bonne santé, et des qualités de patience et d'écoute incontestables. L'agrément est délivré par le Conseil général, ceci pour une durée de cinq ans renouvelables. Pour l'obtenir il faut remplir un dossier, puis se soumettre à différentes visites afin de vérifier si les conditions matérielles nécessaires sont réunies : chambre avec une superficie minimum, point d'eau et chauffage adapté. Il faut aussi que la personne qui accueille s'engage sur des comportements précis : préservation de l'autonomie de la personne âgée, garantie de son bien-être, participation à la vie familiale et sociale. Aucun diplôme n'est exigé mais une commission émet en avis et le département doit organiser une formation pour les accueillants, qui s'engagent à la suivre.

Quelles sont les obligations de la famille d'accueil ?

Une excellente organisation doit être tout d'abord mise en place, car il est nécessaire de gérer la venue des intervenants au domicile, comme le médecin, l'infirmière, ou le kiné dont peuvent avoir besoin les personnes accueillies. En outre,  les personnes accueillies ne doivent jamais se retrouver seules, et elles doivent être intégrées le plus possible à la vie familiale : l'accueillant les emmène en promenade, éventuellement au cinéma ou au restaurant, fait avec elles des jeux de société, partage évidemment les repas et certains loisirs. Comme cet investissement est très lourd, il est possible de s'arranger de façon contractuelle pour que les familles s'engagent à soulager la famille d'accueil, par exemple un dimanche par mois. En cas d'absence (vacances, maladie, etc.) de la famille d'accueil, une autre structure d'accueil doit être prévue par cette dernière pour assurer le relais.

Cette solution apporte une véritable différence dans la vie des personnes accueillies : elles se sentent en général beaucoup moins isolées, ont de véritables échanges affectifs, vivent dans un cadre plus chaleureux que celui d'une collectivité. Par ailleurs, elles sont, de fait, stimulées tant physiquement que psychiquement, à travers leur participation à la vie d'une famille : sorties régulières, contacts avec les différents membres de la famille, partage des loisirs, préservation du lien social, chaleur humaine et meilleure disponibilité de l'entourage, présence sécurisante, tout cela sans rien enlever au professionnalisme de l'accueil.
Pour que cela fonctionne au mieux, un contrat est bien entendu établi entre le responsable de l'accueil et la personne qui en bénéficie, avec des droits et des devoirs fixés par la loi, et les conditions particulières liées à la personne concernée, pour déterminer les prestations, le temps (temps complet, partiel, temporaire), les services apportés, les locaux mis à disposition, les conditions financières, sans oublier l'assurance responsabilité civile et multirisques habitation qui doit être contractée.

Quels avantages pour les accueillants ?

Ils sont considérées comme des salariés au plan fiscal, et peuvent être employés par des organismes sociaux ou médico-sociaux. Ils sont affiliés au régime général de la sécurité sociale aux mêmes conditions que les travailleurs salariés (maladie, maternité, vieillesse). Ils ont donc une rémunération mensuelle qui se décline selon le type de contrat en un loyer, une rémunération de base, des services rendus, une indemnité d'entretien, et qui peut être apportée par la personne accueillie, ou sa famille, et une possible intervention de l'aide sociale.

Comment trouver une famille d'accueil ?

Il existe plusieurs sites Internet qui répertorient les familles d'accueil, par région ou par catégories des publics concernés : Famidac (http://www.famidac.fr) met à disposition des annonces pour les accueillants ou les accueillis, un forum pour poser des questions, ainsi que des témoignages ou pages d'information sur les démarches à effectuer ou de la documentation plus générales. Abris de cœur (http://www.abris-de-coeur.com) récapitule les droits de chacun en indiquant des liens vers des textes de loi, des adresses utiles et des références à consulter, mais propose également des annonces très détaillées, classées par département, et précisant pour chaque famille d'accueil la composition du foyer, la présence d'animaux, la présentation de la maison, les possibilités d'activité, la capacité d'accueil, les places disponibles, l'adresse, avec une ou plusieurs photos de la maison et de son environnement, et le numéro de téléphone pour contacter le responsable.

Enfin, un site créé par une accueillante peut vous permettre de mieux appréhender cette solution avant de rechercher la famille d'accueil idéale : il s'agit de http://familledaccueiltyglaz.over-blog.com/article-bienvenue-47406799.html, qui fait le point sur l'agrément et son obtention (avec un modèle de lettre pour la demande à effectuer), les différents publics concernés (personnes âgées, adultes handicapés physiques ou mentaux), les contre-indications à ce type d'accueil, les droits et obligations des deux parties, les particularités de cette famille d'accueil ainsi que sa composition, animaux compris, le déroulement du processus d'adaptation, les activités possibles, un exemplaire du contrat d'accueil proposé… Une très bonne approche de ce qui peut exister dans ce cadre pour s'en faire une idée de l'extérieur.


Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
Accueil > Grands parents > Famille d'accueil pour seniors