La grippe A

Elle fait les gros titres des journaux écrits et télévisés, elle induit des polémiques et des questionnements, et c'est la grande héroïne de cette fin d'année 2009 : où en est la grippe A ? Que faut-il en savoir pour pouvoir s'en défendre si besoin est ?

Aux dernières nouvelles, plus de 4 millions de français ont été infectés par le virus H1N1 entre août et début décembre. Il semblerait que, en Ile de France, le pic de l'épidémie soit franchi. En outre, plus de 2 millions de français sont aujourd'hui vaccinés, ils atteindront les 3 millions à la mi-décembre, et les enfants de maternelle et de primaire ont commencé à recevoir des bons pour subir cette vaccination.
Quant au nombre de décès enregistrés, il est de 126, et vingt parmi eux concernent des individus ne présentant au départ aucun risque spécifique.

Mais sommes-nous tous égaux devant la grippe A ?

Bien sûr que non, et ce n'est pas par hasard si certains groupes de population ont été privilégiés pour les incitations à se faire vacciner. Les plus concernés sont les personnes asthmatiques, les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans. D'autres personnes peuvent présentés des facteurs de risques accrus : celles qui présentent des pathologies cardio-vasculaires, du diabète ou un cancer, et également les fumeurs, mais aussi les personnes obèses.

Les symptômes :

Ils ne sont pas différents a priori de ceux de la grippe saisonnière : fièvre de plus de 38°C, fatigue, courbatures, toux, troubles respiratoires, maux de gorges, nez qui coule, éventuellement troubles digestifs, tous ces symptômes pouvant être associés entre eux. Les personnes âgées présentent souvent des signes peu évidents mais la fièvre et les troubles respiratoires sont des constantes, en général toujours présentes.

Faut-il consulter systématiquement ?

La fièvre, a fortiori si elle est élevée, justifie une consultation, à partir du moment où vous faites partie des personnes à risques, ou bien si vous présentez les autres signes associés pouvant faire penser à une grippe A. Dans tous les cas, consultez si la fièvre persiste au-delà de trois jours.

En attendant la vaccination, comment se protéger ?

· Couvrez-vous la bouche d'un masque si vous êtes au contact de malades
· Lavez-vous les mains régulièrement.
En cas de signes pouvant vous faire penser à la grippe A, prenez du paracétamol, qui est le plus efficace contre l'état grippal.
Si les symptômes persistent ou empirent, retournez consulter sans hésitation.

Par ailleurs, la contagion est très virulente pour cette pathologie : il se pourrait que le tiers de la population soit contaminée avant fin décembre, soit 20 millions de personnes ! Evitez donc de vous trouver en contact de personnes atteintes pendant deux jours après la disparition des symptômes.

La campagne de vaccination est désormais lancée, et vous pourrez vous rendre dans le centre dont vous dépendez dès que vous aurez reçu votre bon : les publics spécifiques sont les premiers concernés, et pour eux, le dispositif est déjà en place.

Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
A lire également :
Accueil > Santé > Grippe A