Accueil > Santé > Homéopathie médicament ou placebo

Que penser de l’homéopathie ?

Tout le monde a entendu parler de l’homéopathie, ces petites granules blanches dans leurs petits tubes de différentes couleurs, ou ces gouttes ou ampoules, ou ces pommades ou suppositoires.
L’homéopathie suscite essentiellement deux réactions : ceux qui trouvent que c’est une véritable arnaque et ceux qui ne jurent que par elle.
Le premier camp est d’abord contre toutes les médecines douces ou alternatives. Ensuite, il ne comprend pas que de petites granules d’extraits de plantes, en très petites doses, peuvent soigner.
Le second camp a l’esprit plus ouvert et a testé l’homéopathie. Il a constaté que cela marchait pour eux, que de petits maux comme un rhume, une constipation, une fatigue, du stress, de l’angoisse s’atténuaient après avoir pris un traitement homéopathique.

Mais, les adeptes de l’homéopathie ne sont-ils pas tout simplement les victimes d’un effet placebo ? Cet argument est souvent utilisé par les adversaires de l’homéopathie. Ils pensent que la guérison n’est nullement due aux granules mais au psychisme des malades.

Divers arguments peuvent être avancés pour contester l’effet placebo de l’homéopathie.
Tout d’abord, son inventeur allemand, Samuel Hahnemann (1755-1843), n’a pas agi à la légère. Il est parti de multiples constatations sur les effets de plantes sur l’organisme, il a effectué de multiples tests et expériences pour finalement aboutir à définir les trois lois de l’homéopathie :
- la loi de la similitude : « les semblables sont guéris par les semblables », qui est la définition littérale du terme « homéopathie ». Cela signifie qu’une substance donnée provoque les mêmes symptômes chez un homme sain que chez le malade. Il faut donc administrer cette même substance au malade pour guérir.
- la loi de l’infinitésimal : l’administration de cette même substance doit se faire à très faible dose pour éviter des effets contraires. D’où sa forte dilution.
- la loi de la globalité : l’homéopathie ne soigne pas une maladie mais le corps en son entier. D’où les nombreuses questions posées par l’homéopathe avant toute prescription, sur l’ensemble du physique, sur le mental. A chacun correspond un traitement particulier.
Autre argument pour contester l’effet placebo de l’homéopathie : diverses études scientifiques ont été menées et beaucoup semblent confirmer son efficacité réelle.

Donc à vous de voir. Si vous souhaitez essayer l’homéopathie, adressez-vous à un médecin homéopathe (reconnu par l’Ordre des Médecins) qui est le plus compétent pour vous aider. Il sera à même de vous donner le bon traitement et de vérifier si vous pouvez prendre de l’homéopathie. En effet, contrairement aux idées reçues, cette dernière peut être néfaste pour votre organisme. Si vous tombez sur un mauvais médecin homéopathe, vous risquez d’aggraver votre maladie. Elle est aussi déconseillée aux personnes allergiques au saccharose qui compose les granules.

Auteur : Katy Gawelik <http://www.katisa-editions.com>
A lire également :