Le café : bienfaits et méfaits

Le café est une boisson mondialement consommée : la caféine qu'il contient, mais qui est aussi présente dans le thé, le chocolat, les sodas et d'autres compositions alimentaires, s'avère pourtant une substance active, et son ingestion par le corps n'est pas neutre. De nombreuses études ont essayé d'en mesurer les effets. Nous allons essayer ici de faire le point sur les bienfaits et les méfaits de cette boisson si populaire.

Les effets positifs :
Il en existe, bien évidemment, et ils sont même assez nombreux. Le tout est de savoir comment en bénéficier en adaptant sa consommation de café aux conséquences souhaitées.
· Le café stimule la mémoire et favorise l'anticipation, en particulier s'il est consommé régulièrement au cours de la vie.
· Il augmente la vigilance et aide à lutter, provisoirement, contre la sensation de fatigue.
· Il augmente les performances aux tests psychomoteurs.
· Il est bon pour l'appareil uro-génital de l'homme( amélioration de la miction) à raison d'une consommation de trois tasses quotidiennes.
· Il favorise la motricité des spermatozoïdes.
· En cas de migraine, il possède une action vasoconstrictrice qui agit sur les artères cérébrales et diminue la douleur, renforçant aussi l'effet analgésique de l'aspirine.
· Il a un effet sur le transit intestinal, qu'il régule en luttant contre la constipation.
· Il joue un rôle de prévention contre la cirrhose, et minore également les risques de cancer de la bouche et du pharynx.
· Les polyphénols qu'il contient ont un effet régulateur de la glycémie en réduisant le passage du glucose dans l'intestin grêle, ce qui explique son utilisation dans les régimes amaigrissants.

Les effets négatifs :
Mais comme toute substance active, la caféine possède ses effets pervers, et les connaître permet de prévenir toute consommation abusive.
· Le café perturbe le sommeil en diminuant la sécrétion de mélatonine, il vaut donc mieux éviter de le consommer moins de 6 heures avant le coucher.
· Il peut entraîner une majoration de la pression oculaire chez les personnes souffrant de glaucome ou d'hypertension oculaire.
· A forte consommation ( plus de 6 tasses par jour), il augmente le risque d'hémorragie méningée chez les sujets porteurs d'anévrisme cérébral.
· Il augmenterait le risque de fausses-couches et de naissances d'enfants morts-nés à cause d'un effet mutagène et tératogène.
· Au niveau dermatologique, il majore les symptômes cutanés des sujets souffrant de dermatite atopique ( allergie cutanée).
· On observe une corrélation entre consommation abusive de café et cancers du côlon et du rectum.

Le café est donc un produit à deux visages : le secret de sa bonne utilisation réside dans une consommation modérée et adaptée à son âge, à ses besoins, et à son état de santé. Deux ou trois tasses par jour constituent des moments de plaisir incomparable, où l'on appréciera son goût subtil, son arôme épicé, et ses multiples bénéfices, sans qu'il nuise à la santé. Avec le café aussi, sachons éviter les excès !

Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
A lire également :
Accueil > Alimentation > Le café : bienfaits et méfaits