Mangez bio

Le bio est à la mode : il n'y a qu'à constater la présence de plus en plus fréquente de produits bio dans les rayons de vos supermarchés. Il ne suffit plus pour préserver sa santé de manger équilibré, ou de consommer 5 fruits et légumes par jour, car cela ne nous met pas à l'abri des substances nocives telles que le mercure, les dioxines, ou les nitrates qui semblent envahir les produits courants, et qui risquent de provoquer  des dysfonctionnements plus ou moins graves dans nos organismes. La solution serait donc de manger bio. Mais pourquoi exactement ? Et comment ?

Une nourriture plus saine

La culture biologique constitue bien évidemment une garantie d'obtenir des produits plus sains, exempts de pesticides et très pauvres en conservateurs par exemple, a fortiori si vous choisissez des fruits et légumes de saison, récoltés localement. En outre, ces produits ne contiennent ni antibiotique ni OGM, et l'alimentation animale est sans hormones et sans farines animales. Les éléments chimiques contenus dans l'alimentation sont effectivement intimement liés à la culture intensive et le corps peut difficilement les éliminer, il les accumule donc au fil des ans,  avec comme conséquences une diminution de l'immunité et un développement facilité des cancers. La nourriture bio empêche donc la présence à long terme de ces produits dans l'organisme. Autre point important : la nourriture bio concentre dans ses éléments plus de nutriments, comme les sels minéraux et les vitamines. En effet, comme ils ne sont pas traités et qu'ils sont en principe mûrs au moment de la récolte, antioxydants et vitamine C existent en quantité supérieure, et les protéines des viandes d'animaux élevés au grand air sont d'une qualité qui n'a rien à voir avec celles de leurs congénères des élevages intensifs. En vous nourrissant bio, vous avez donc en principe la garantie d'apports nutritifs sains, et la possibilité de lutter plus efficacement contre le stress, les infections, les allergies, le vieillissement..

Un meilleur équilibre alimentaire

Se nourrir bio amène peu à peu à une façon différente d'équilibrer ses repas. Il est reconnu que les produits bio reviennent plus chers à l'achat, presque 30% de plus en moyenne. Mais ce surcoût peut être nettement réduit si l'on prend conscience que certains produits ne sont pas nécessaires au quotidien : la viande en particulier peut ne pas être consommer chaque jour, et encore moins à chaque repas. Vous pourrez alors compenser cette absence de protéines animales en variant les protéines végétales trouvées dans les céréales et les légumineuses, bien meilleures et au goût plus agréables quand elles sont bio. D'une façon générale, les produits bio sont plus goûteux, on y trouve des variétés qui avaient été oubliées ou négligées, et ces qualités particulières encouragent une façon différente de manger, de cuisiner, en réintroduisant la notion de plaisir avant celles de rapidité et de rentabilité.

Le respect de l'environnement

C'est le troisième atout de l'engouement pour le bio : cette façon de produire préserve les sols, respecte les cycles de la nature, s'attache à cultiver des espèces adaptées aux conditions locales et cultive la biodiversité. Consommer des produits locaux implique une moindre consommation d'énergie et un coût de transport réduit, entraînant lui-même un moindre impact en terme de pollution. Eviter l'emploi de pesticides, c'est aussi par exemple maintenir en vie les insectes pollinisateurs, au lieu d'avoir recours à une pollinisation artificielle très couteuse … De plus, s'abstenir d'utiliser les pesticides permet également aux agriculteurs concernés, toujours en première ligne pour les effets nocifs constatés, de rester en meilleure santé. Mais un autre axe majeur de cet aspect environnemental concerne l'eau, qui est très abimée par l'utilisation massive des herbicides, pesticides et autres engrais, et qu'il faut donc ensuite traiter afin de la dépolluer. L'agriculture biologique, en évitant la pollution des cours d'eau et des nappes souterraines, supprime donc cet investissement qui vise à restituer une eau saine, et maintient une biodiversité naturelle sur une planète préservée.

Comment être sûr de consommer bio ?

Vous êtes convaincu et vous décidez de n'acheter que du bio. Sachez d'abord que tous les produits dits bio sont contrôlés par des organismes indépendants et agréés, qui vérifient les modes de production et de transformation. Le label AB est toutefois réservé uniquement aux produits qui  contiennent au moins 95% d'ingrédients issus de l'agriculture biologique. Le label Bio quant à lui signifie que les fruits, légumes et céréales qui l'affichent sont issus de semences sans OGM et que l'on n'utilise aucun pesticide ni engrais de synthèse. Vous trouvez aujourd'hui de plus en plus de produits avec une étiquette bio : fruits et légumes, viandes, mais aussi petits pots pour bébé, huiles, fromages, pain, tisanes… Et s' il y a encore peu de temps vous deviez vous approvisionner en magasins spécialisés ou sur les marchés, les grandes surfaces possèdent maintenant plusieurs rayons bio et vous pouvez même avoir accès à des distributeurs en ligne.

Sachez en outre que la CEE a harmonisé le label bio et qu'un nouveau règlement a cours depuis janvier 2009 : les principes retenus sont l'absence de pesticides ou d'engrais chimiques de synthèse, l'absence d'OGM et de traitements ionisants. Tous les produits de l'agriculture biologique européenne doivent donc porter ce label sur leur emballage : il s'agit d'une feuille formée de 12 étoiles. Il ne remplace pas pour autant les labels déjà existants, comme AB, Demeter ou Nature et Progrès, en France.

Enfin, une information complémentaire qui a son importance : s'il s'avère que les consommateurs de nourriture ou autres produits bio sont de plus en plus nombreux dans l'hexagone, il n'en reste pas moins que la production bio demeure un phénomène très marginal en France : seulement 2% des terres cultivées sont dédiées à la culture bio, plaçant notre pays au rang de dernier en Europe. Nous sommes encore bien loin d'un mode de production en adéquation avec nos attentes pour une meilleure santé et une préservation de la planète. Ce qui ne doit pas vous empêcher de manger bio, évidemment !



Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
A lire également :
Mangez écolo...