La rédaction d'un CV

L’emploi des seniors constitue une préoccupation croissante pour nombre d’entre nous : travailler plus longtemps devient une évidence incontournable, et la population des plus de cinquante ans se retrouve sur le marché du travail avec un certain nombre de handicaps, dont l’âge, mais aussi des avantages certains, qu’il faut savoir mettre en valeur. Pour ce faire, l’incontournable CV sera une des pierres angulaires de la recherche d’un emploi, que ce soit en réponse à une annonce ciblée, ou bien en accroche pour faire sa propre promotion auprès des employeurs potentiels dans un domaine plus ou moins large. C’est dire combien il faudra apporter de soin à cet élément essentiel, qui offrira une sorte de photographie synthétisant votre vie professionnelle, mais aussi donnant un aperçu, précis sans être trop détaillé, de vos compétences plus personnelles ainsi que de vos centres d’intérêts, qui pourront devenir autant de petits « plus » quelquefois déterminants.

A priori, le fameux CV semble une simple formalité : un certain nombre de rubriques doivent être complétées,  aucune rédaction alambiquée n’est nécessaire, et la subjectivité ne paraît pas représenter un risque dans cette présentation rigoureuse et chronologique. Pourtant, il s’avère très important de bien choisir les informations à y faire figurer, ainsi que l’ordre dans lequel elles se présentent. Mais avant de faire le point sur cet aspect, rappelons les rubriques indispensables :
• L’état civil, qui est indiqué dans l’en-tête du CV, et comprenant le prénom et le nom, l’adresse, le numéro de téléphone, l’adresse de la messagerie électronique, ainsi que la date de naissance ou, de préférence, l’âge à la date de l’envoi du CV.
• Un chapeau qui va servir d’accroche, et qui peut être la profession exercée ou le domaine de compétences couvert, permettant de situer l’objectif du postulant ou son métier.
• La formation, avec la liste des diplômes obtenus et leurs dates, ciblés selon le poste convoité. Cette rubrique ne sera pas forcément privilégiée pour un senior, qui pourra simplement signaler les diplômes principaux ayant un rapport avec l’emploi souhaité.
• L’historique du parcours professionnel, qui constitue évidemment pour les seniors une partie essentielle du CV : il faudra y préciser le nom des entreprises qui l’ont employé et leur situation géographique, les postes et les fonctions occupés, les durées de chaque emploi avec les dates.

C’est tout naturellement à cette dernière partie que vous devrez apporter le plus de soin, afin de valoriser vos expériences, de montrer vos compétences particulières et de quelles façons vous les avez mises en pratiques dans vos différents emplois. Choisissez de préférence un ordre chronologique inversé pour présenter votre parcours professionnel, en mettant donc en début de liste le dernier poste occupé, particulièrement si celui-ci correspond à ce que vous cherchez actuellement.

Il ne faut pas oublier également que votre CV n’est pas un document figé mais que vous pouvez l’adapter en fonction du destinataire : selon l’objectif visé, vous pourrez mettre en avant tel diplôme plutôt que tel autre, vous pourrez regrouper dans une même rubrique les compétences générales dont vous faites preuve malgré un parcours professionnel qui semble à première vue décousu, vous pourrez signaler la maîtrise d’un logiciel spécifique ou celle d’une langue étrangère, ou bien encore ajouter une rubrique « divers » qui vous permettra de noter une pratique sportive ou un voyage particulièrement en phase avec l’employeur auquel vous vous adressez.

Comme vous le voyez, la rédaction d’un CV va bien au-delà du simple remplissage d’une grille préétablie qui ressemblerait à un banal formulaire administratif. Vous allez devoir opérer des choix judicieux en fonction du poste visé, du contexte de l’entreprise où il se situe, et adapter le compte rendu de la réalité en triant les informations principales pour les rendre cohérentes, quitte à faire l’impasse sur certaines expériences qui n’apporteraient rien à votre parcours mais au contraire l’alourdiraient et en rendraient la lecture ennuyeuse. N’oubliez pas que l’employeur va se forger sa première opinion au vu de ce seul document et qu’il doit le séduire, l’informer  et lui donner envie d’en savoir plus sur vous.

A ce titre, la présentation joue aussi un rôle non négligeable. La forme adoptée devra servir le fond : utilisez un style clair et synthétique, une syntaxe cohérente et régulière, une mise en page aérée, une typographie sobre, afin de donner à votre document de la rigueur mais aussi un aspect agréable pour une compréhension efficace. L’accroche visuelle devra opérer en tout premier lieu, mais le contenu viendra confirmer ce message en s’appuyant dessus de façon logique. Si vous ne vous sentez pas suffisamment sûr de vous pour affronter seul cet exercice, les écrivains publics sont des prestataires qui peuvent vous proposer leur aide dans ce domaine pour une somme raisonnable.

Quelques trucs à savoir pour réussir votre CV : il ne faut pas mettre le titre « curriculum vitae » sur votre document, il ne faut pas écrire au dos du premier feuillet mais en ajouter un second si un seul n’est pas suffisant, il est conseillé de préciser de quel permis de conduire vous êtes titulaire selon le poste pour lequel vous postulez, il peut être utile d’ajouter votre photo d’identité à vos références d’état civil.

Enfin, si vous devez retenir une façon de procéder avant de vous mettre à rédiger votre CV, voici trois mots-clés qui vous aideront à y voir plus clair :
• Sélectionner (les informations, les compétences à mettre en avant, les expériences acquises, etc.)
• Structurer (votre parcours, votre formation, le plan que vous retiendrez au final)
• Séduire (dans le choix de la présentation, de la police de caractères, des couleurs, etc.)

Pour avoir de la documentation écrite qui détaillera encore mieux tous ces conseils, vous pouvez lire 60 minutes pour réussir son CV, de Valérie Collet, chez Go éditions.
(Merci à ma consœur Florence Levasseur pour son cours sur le CV dont je me suis inspirée pour écrire cet article).

Auteur : Cathy Borie
A lire également :
Accueil > Emploi > Rédaction d'un CV