Seniors et réseaux sociaux

Un article récent affirme que les plus de 55 ans ont multiplié par 6 leurs inscriptions sur Facebook en quelques mois. Le plus ancien réseau social du Web est en train de conquérir cette frange de population après avoir misé sur les jeunes pour son lancement. Que peuvent bien trouver les seniors dans ces nouvelles façons de communiquer ? Et pourquoi ces médias sociaux s'intéressent-ils à eux ?

Tout d'abord, les seniors ont en principe du temps - ils sont souvent à la retraite et donc plus disponibles pour surfer sur le net - et de l'argent, ce qui explique l'augmentation des achats par Internet de cette catégorie : c'est par ce biais que beaucoup ont pris l'habitude de se servir d'un ordinateur pour des utilisations régulières.
Mais les seniors veulent en outre rester en contact avec leurs amis et leurs proches, maintenir l'existence d'une vie sociale qui leur permet de lutter contre un éventuel isolement, et s'informer sur les autres et la société : c'est exactement le créneau auquel s'attaquent les réseaux.
Un nouvel exemple en est Grandparents Network, création australienne mettant en place de nombreux services  pour les seniors, et proposant une ergonomie adaptée aux éventuelles déficiences de ses membres les plus âgés.
Autre site dans le même esprit : Bitwiin.com, dont le slogan est " la communauté des seniors actifs ", et qui permet la dépose d'annonces, le renseignement d'un profil, la recherche de services, la constitution de groupes autour d'un même centre d'intérêts, la consultation de dossiers et de fiches pratiques sur des thèmes divers, mais aussi la mise en relation entre seniors et employeurs, ce qui est une innovation.
Parallèlement à ces géants, des sites plus modestes se créent à l'initiative de particuliers pour rassembler des individus autour d'activités ou de loisirs fédérateurs : les seniors ont investi le Net et ils en utilisent toutes les ressources, car certains ont compris, au-delà d'une certaine réticence technologique vite dépassée, que c'est un formidable outil de communication, même s'il a ses limites.
En ce qui concerne les noms les plus populaires, que ce soit Viadeo et ses mises en relation à caractère plus professionnel, Copains d'avant avec sa composante nostalgique donnant la possibilité de retrouver de vieux amis d'école ou de lycée, les propositions sont variées et présentent toutes un attrait particulier, Facebook restant le grand gagnant depuis l'avènement de sa version française en 2008, qui l'a propulsé au rang de premier de la classe : d'abord plébiscité par les jeunes, il a conquis depuis peu les seniors, en particulier les femmes.  Un de ses avantages est sa messagerie instantanée qui permet de rester en relation directe avec un proche parti à l'autre bout du monde, d'échanger photos, vidéos et musique, bref, de garder le contact comme dans la " vraie vie "… Bel atout pour des grands-parents dont l'un des petits-enfants fait ses études en Australie ou dont les enfants vivent avec leur bébé tout neuf au Canada.
L'histoire des réseaux avec  les seniors ne fait donc sans doute que commencer : s'ils n'y trouvent pas le même intérêt que les ados, ce n'est pas une raison pour qu'ils n'inventent pas leur propre façon de les exploiter…Ils ont pour cela encore de belles années devant eux !

Auteur : Cathy Borie
Accueil > Loisirs seniors > Seniors et réseaux sociaux