La sexualité des seniors
après la ménopause

La ménopause signe la fin de la fertilité chez la femme, mais pas la fin de sa vie sexuelle. Pourtant, les désagréments liés à ces bouleversements physiques ne sont pas sans rejaillir sur la sexualité : bouffées de chaleur, nervosité, insomnies, fatigue…Que vous soyez en couple ou célibataire, la libido ne s’en sort pas indemne, et cela peut poser des problèmes difficiles à vivre ! Les solutions possibles.

Eliminez tout d’abord les causes médicales telles que la dépression ou un dysfonctionnement thyroïdien en consultant votre gynécologue : en effet, la baisse de désir peut être un symptôme de ces deux pathologies.

Cultivez votre pouvoir de séduction, car savoir que vous êtes capable d’éveiller le désir peut suffire chez la femme à entretenir le sien. Entretenez votre corps en pratiquant un sport régulier, comme la marche, le yoga ou la natation, qui favorise de plus la production d’endorphines, hormones du plaisir…
Détendez-vous : le stress nuit au désir. Massages, tisanes, relaxation, tout ce qui vous aidera à lâcher prise ira dans le sens d’une meilleure libido, et vous aidera à garder une sexualité épanouie.

Faites-vous aider : il se peut que devoir renoncer à votre puissance reproductrice vous perturbe et que vous ayez besoin d’en parler. N’hésitez donc pas à aller consulter si vous en ressentez le besoin. Prenez votre temps pour trouver le thérapeute qui vous convient, et le style de thérapie adaptée à votre cas.

Plus on fait l’amour, plus on a envie de le faire, et cela à tout âge. Mais il est toutefois inutile de culpabiliser si votre absence de vie sexuelle ne vous pose aucun problème et si votre couple (ou vous-même si vous êtes célibataire) est équilibré malgré votre abstinence. Si vous ne souffrez pas de votre baisse de désir, et votre partenaire non plus, tout va bien.

Auteur : Cathy Borie
http://porteplume2a.com
A lire également :
Accueil > Couples > La séxualité après la ménopause