La solitude des femmes âgées

Les femmes vieillissent seules : c'est le résultat d'une étude européenne parue dans le bulletin de l'INED (institut national d'études démographiques). Cela n'est pas franchement surprenant au vu de l'espérance de vie de chacun des sexes : le veuvage est un état bien plus fréquent chez les femmes à partir d'un certain âge. Après 75 ans, 3 hommes sur 4 vivent encore en couple, alors que c'est le cas d'1 femme sur 3 seulement. Mais la longévité des femmes n'est pas la seule en cause : il a été constaté que les hommes qui se retrouvent veufs sont bien plus nombreux à se remarier ou à retrouver une compagne, et celle-ci est souvent plus jeune qu'eux.

Combattre l'isolement chez les personnes âgées en général est sans doute une priorité lorsque l'on s'intéresse à cette tranche de population, mais il faut bien admettre que c'est la solitude des femmes âgées qui est la plus répandue et qui devrait faire l'objet d'un éclairage particulier. Or, on sait que l'isolement est la cause d'une certaine forme d'exclusion, et donc d'une souffrance accrue, et de mauvaise santé tant physique que psychologique : des études ont prouvé qu'il y avait une corrélation très nette entre la solitude et le mal-être ou un mauvais état de santé.

Les causes de cet isolement chez la femme âgée peuvent être de plusieurs sortes :
· La perte du conjoint et des proches
· La perte d'autonomie
· L'accroissement des problèmes de santé
· La réduction de la vie relationnelle en général
· Un affaiblissement du niveau des ressources

Il a été mis en évidence qu'il existe un âge charnière où les risques d'isolement deviennent plus importants : cette période se situe entre 79 et 83 ans. En effet, à ce moment-là les circonstances évoquées ci-dessus sont souvent réunies, et leur accumulation tend à provoquer cette impression de solitude, avec la prise de conscience douloureuse qu'il n'y a aucun retour en arrière possible, aucune amélioration à attendre. Et il se trouve que " la sensation d'isolement provoque souvent une dépression, du stress, une diminution de l'estime de soi pouvant modifier le comportement social et agir directement sur l'organisme en nuisant au fonctionnement du système immunitaire ". C'est le type même du cercle vicieux : plus on est seul, plus on se sent mal, et plus on se sent mal, moins on a la possibilité et le désir de voir du monde, de se tourner vers les autres.

Quelques pistes peuvent être proposées pour aider à vaincre cette solitude :
· la colocation entre seniors : il s'agit de partager un appartement, comme le font déjà les trentenaires depuis quelques années, dans l'optique de réduire les frais d'un loyer. Ici, la question financière n'est pas forcément prioritaire, mais ce qui prime s'avère plutôt être le soutien matériel et affectif, le partage, la certitude de n'être jamais complètement seul. Les pionnières de cette expérience l'ont tentée en Allemagne, mais plusieurs autres essais ont eu lieu depuis dans de nombreux pays d'Europe. Quelquefois chapeautées par des organismes installés, ces expériences peuvent toutefois être menées en toute indépendance, dès lors qu'ils se trouvent plusieurs personnes intéressées pour partager une maison ou un appartement adéquats.

· La cohabitation senior/étudiant : autre solution pour rompre une solitude pesante, cette formule permet à un jeune étudiant d'être logé chez une personne âgée qui dispose de suffisamment de place, en échange de services ponctuels et de sa présence la nuit. Des organismes officiels mettent en contact les deux intéressés et les aident à la mise en place d'un contrat, où chacun précise ses attentes et s'engagent à les respecter. Intéressante financièrement pour le jeune, cette solution est aussi très bénéfique pour la personne âgée qui y trouve une relation quotidienne et légère à la fois, un peu comme celle de grand-mère à petits-enfants.

· La dame de compagnie : des personnes choisissent d'apporter  de la compagnie et un peu de réconfort aux individus souffrant de solitude. Discuter, faire la lecture, emmener en promenade ou tout simplement écouter, voici des gestes simples qui peuvent modifier totalement la vie quotidienne d'une personne seule. Le site " Dame de compagnie ", par exemple, met en synergie sur Internet les offres et les demandes. Avec la montée en flèche des services à la personne, ce créneau peut s'avérer très porteur, et répondre à un véritable besoin, tout en y apportant souplesse et facilité de mise en œuvre.

· Devenir une grand-mère d'adoption : c'est ce que propose le site " Super-grandparents " qui met en liaison des familles dont les enfants n'ont pas de contact avec leurs grands-parents de sang, pour diverses raisons, et la personne âgée (ou le couple de seniors) qui cherche à dispenser de la tendresse et son expérience de vie à des petits-enfants qu'elle n'a pas ou qui ne vivent pas auprès d'elle.

Aucune de ses solutions sans doute ne remplace totalement les relations familiales défaillantes, qu'elles soient dues au veuvage, à l'éloignement géographique d'avec les proches, ou aux carences familiales. Ces quelques propositions sont cependant de véritables béquilles qui peuvent changer de façon importante le ressenti de la personne âgée dans le quotidien. Vieillir seule n'est pas une fatalité pour les femmes : mais pour éviter que la solitude ne devienne leur lot, c'est à chacune de se prendre en main et de se préparer à vieillir le mieux possible.
Choisir des activités qui font plaisir, se constituer un réseau social dynamique, compenser les atteintes de  l'âge par les moyens à disposition, ne pas se couper des plus jeunes, avoir une responsabilité ou un engagement social (association, club, partie politique, organisation caritative, etc.), voici quelques moyens de vieillir dans l'action et dans la préservation d'une image de soi positive.
La société prend peu à peu conscience de la présence grandissante des seniors en son sein, mais ces derniers, et surtout ces dernières, ne doivent pas attendre qu'elle les prenne en charge pour exprimer leurs besoins et commencer à tout faire pour qu'ils soient satisfaits, et ceci dans l'intérêt de tous.

Auteur : Cathy Borie
http://porteplume2a.com
Accueil > Couples > Solitude des femmes âgées