Le TIPI, une technique pour aller mieux

Le sigle TIPI signifie " technique d'identification sensorielle des peurs inconscientes " : il s'agit bien d'une technique que chacun peut s'approprier et non pas d'une psychothérapie ou d'un coaching. Son principe a été exposé par Luc Nicon dans son livre " TiPi : Technique d'identification des peurs inconscientes ". Luc Nicon n'est ni médecin ni thérapeute : c'est un expert en pédagogie et en communication comportementale, qui a mené des recherches suite à son premier livre " Comprendre ses émotions ". Actuellement, il consacre la plupart de son temps à poursuivre ses recherches, à animer des séminaires de formation et des réunions d'information un peu partout dans le monde.
Tipi part du principe que la grande majorité de nos peurs sont inconscientes et qu'elles façonnent pourtant durablement notre personnalité. Ces peurs influent également sur nos relations aux autres et, plus embêtant, elles provoquent des souffrances psychologiques, des angoisses et parfois sans doute des perturbations physiques.
Le but est donc d'identifier ces peurs, mais sans pour cela utiliser comme de coutume nos ressources intellectuelles, bien au contraire, en allant au contact de nos ressentis, de nos sensations, afin de trouver la source de ces peurs, qui deviennent alors inactives.

L'intérêt de la technique est que chacun peut s'en emparer de façon individuelle pour lutter seul contre ses problèmes émotionnels et les peurs qui les créent.
Le principe : il est clairement indiqué sur le site qui est dédié à cette technique. "Tipi permet d'entrer en contact avec les sensations physiques qui se manifestent dans le corps lors d'une émotion désagréable et de se laisser porter par ces sensations jusqu'à un "bien-être" qui s'installe spontanément et durablement. "

L'intérêt de cette méthode réside dans la simplicité de sa mise en place et dans sa rapidité : une ou deux séances suffisent, ce qui en fait un outil à part dans le domaine de la thérapie.

Les indications : elles sont nombreuses et recouvrent toutes les phobies (peur de l'eau, du vide, du métro, de la foule, des araignées, de mourir, etc.), les difficultés de comportement (relations conflictuelles, anxiété, panique, colère, violence, etc.) et les sentiments négatifs (culpabilité, dépression, insatisfaction profonde, jalousie excessive, perte d'estime de soi, envie suicidaire, etc.).

Plusieurs démarches sont possibles pour appliquer cette technique dans le cas d'une souffrance émotionnelle, mais il est conseillé de commencer par une séance accompagnée : vous pouvez contacter un professionnel (il y en a 200 sur le territoire français) afin de prendre rendez-vous, après avoir exposé votre problème. Vous pouvez aussi pratiquer une séance par vous-même : en effet, la technique peut se pratiquer en totale autonomie, après avoir suivi une courte formation, soit en groupe restreint (4 à 6 personnes sur 2 demi-journées) ou individuellement à la suite d'une séance accompagnée. Cet apprentissage est très personnalisé, et il est suivi en général de réunions où les participants peuvent avoir des échanges sur leur mise en pratique et même poursuivre leur apprentissage s'ils le jugent insuffisant. Ceci, en revanche, n'est destiné qu'à ceux qui veulent utiliser la technique pour eux-mêmes, et non dans le but de venir en aide à d'autres personnes. Pour ceux-là, il existe une possibilité de se former professionnellement : nous y reviendrons plus loin.

Une séance : il faut en premier lieu faire le choix d'une situation bien précise, qui a été vécue par vous et qui représente particulièrement bien le problème dont vous souhaitez vous débarrasser. Vous allez revivre les impressions sensorielles liées à cette situation, jusqu'à la rémission totale de la difficulté à l'issue de la séance, qui dure une heure au maximum. Vous êtes en permanence guidé par le professionnel qui vous accompagne. En fin de séance, le patient éprouve en général du soulagement, mais aussi de la fatigue, et il vaut mieux prévoir une fin de journée reposante et dans l'intimité. Quelquefois, vous pouvez avoir besoin d'une seconde séance, éventuellement et plus rarement d'une troisième.

La formation professionnelle : bien qu'elle porte cette appellation, elle peut aussi concerner de simples particuliers voulant aider d'autres personnes en difficulté émotionnelle. Elle offrira en outre un vrai plus aux professionnels de la santé, à ceux du développement personnel, ou aux éducateurs. Cette formation se décompose en 6 parties et les groupes sont constitués de 6 personnes au plus. A la suite des 6 étapes de cette formation sont prévues des journées de supervision, de façon très régulière, qui visent à valider la pratique et à approfondir certains points, tout en échangeant avec d'autres praticiens.

Les réunions d'information : pour ceux qui veulent mieux connaître Tipi, il est possible de demander à un professionnel Tipi de venir exposer la technique et la démarche devant un groupe de personnes intéressées. Vous n'aurez à régler que les frais de déplacement car l'intervention elle-même est gratuite. Cette réunion nécessite la présence d'au moins dix personnes et un lieu assez grand pour permettre leur regroupement.

Les conférences : il existe des conférences programmées régulièrement dans différents lieux, dont les dates et les thèmes apparaissent sur le site indiqué plus bas.

Les recherches : les premières recherches qui ont abouti à la mise au point de la technique portaient sur les émotions liées aux phobies, aux états dépressifs, aux inhibitions,  aux angoisses. Elles ont prouvé par la pratique que les souffrances émotionnelles pouvaient être neutralisées grâce à cette technique. Il était naturel de vouloir ensuite s'attaquer à d'autres pathologies, et des recherches ont alors commencé qui prenaient pour cible les allergies, la dyslexie, le bégaiement, les addictions ou les tocs. Ces recherches sont encore en cours et nécessitent pour l'instant une modification des modalités employées, et le but en est clairement de parvenir à identifier les peurs qui génèrent ou augmentent un problème physique spécifique chez un individu.

Pour plus d'informations et un contact : www.tipi.fr
Et pour conclure, une phrase tirée de la préface du livre de Luc Nicon : " La guérison est totale, complète. Il ne peut y avoir de demi-mesure : c'est tout ou rien. La peur disparaît dès que sa source a été sensoriellement revisitée. "

Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
Accueil > Bien être > TIPI