Thérapie par la musique

La musique fait partie de notre vie à tous, à des degrés divers. Les émotions qu’elle provoque tour à tour nous stimulent, nous apaisent, nous euphorisent ou nous attristent. La musicothérapie utilisent ces pouvoirs pour nous aider à aller mieux.

Cette méthode, à inclure dans l’art thérapie avec le chant, la peinture ou la danse, s’appuie  d’une part sur l’écoute musicale, d’autre part sur le travail avec des instruments, explorant un vaste champ de genre musicaux afin que le patient puisse entrer en écho avec celui qui lui « parle » le plus. Utilisée en particulier en direction des malades touchés par la maladie d’Alzheimer, la musicothérapie peut être un moyen de réveiller des mémoires endormies par l ‘intermédiaire d’un morceau qui stimulera les souvenirs qui y sont liés, directement ou pas. Cela ne se produit pas spontanément : le morceau est écouté et réécouté deux ou trois fois par jour, pendant plusieurs jours, consécutifs ou non.
D’autres expériences concluantes ont eu lieu pour aider des malades atteints de la maladie de Parkinson à se mouvoir : la musique aiderait le corps à vibrer et à se remettre en mouvement.
La musique peut aussi contribuer à améliorer les relations entre soi et l’autre : l’adage bien connu « la musique adoucit les mœurs » se vérifie sans peine. Elle est en particulier très efficace pour sortir les gens de leur isolement et favoriser la communication. En améliorant le contrôle de la respiration, elle diminue également l’anxiété et augmente la confiance en soi.
Autre application facile à mettre en œuvre : l’amélioration de l’humeur. Que ce soit pour rendre le séjour de patients hospitalisés plus agréable ou pour aider les dépressifs à retrouver goût à la vie, son effet est significatif à ce niveau.
Enfin, il a aussi été démontré que la musique contribue au soulagement de la douleur, permettant la diminution des doses de morphines ou d’anxiolytiques, que ce soit dans le cadre d’épisodes aigus ou de douleurs chroniques comme les maux de dos ou les céphalées. Il n’est évidemment pas question d’utiliser la musique comme analgésique, mais plutôt d’ajouter son effet positif à celui des médicaments et de l’utiliser comme un complément de choix.
Il semble aussi que les personnes âgées pourraient bénéficier d’une meilleure qualité du sommeil et d’un endormissement facilité grâce à la musicothérapie.
Si j’ajoute que de nombreuses études affirment que la musicothérapie booste les performances cognitives et augmente la tolérance à l’effort, vous n’aurez plus jamais le même regard pour le contenu de votre discothèque…

Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
Accueil > Santé > Thérapie par la musique