Le tourisme médical

Combiner vacances et santé ? C'est possible, avec les formules proposées par certains prestataires pour des destinations de tourisme médical, vers des pays qui proposent des soins à des tarifs bien moins élevés que sur le sol français. Et cette offre ne se limite pas au territoire européen : Tunisie, Brésil, Inde, Thaïlande, s'ajoutent à la Hongrie et à la Slovaquie pour proposer, chacun dans leur spécialité, des interventions chirurgicales ou des soins dentaires à des prix défiant toute concurrence. Mais cette solution est-elle réellement sans risque ? Quels sont les recours en cas de problème ? Y a-t-il des  destinations plus recommandables que d'autres ? Quelles sont les conditions financières de ce type de soins ? Et quel pays choisir selon les soins attendus ? Toutes ces questions doivent être posées avant  de se décider : voici quelques éléments de réponse.

Bon à savoir : votre assurance-maladie peut vous rembourser les frais des soins reçus dans un état membre de l'UE, même si vous n'avez pas fait de demande préalable.

Les spécialités et les pays correspondants :

- Soins dentaires : la Hongrie compte un nombre de dentistes par habitant plus élevé que n'importe quel autre pays. Les traitements dentaires sont donc à la pointe de la technologie, et les professionnels possèdent un niveau technique élevé, qui permet une confiance totale de la part des patients. En outre, les soins sont en partie remboursés. La Pologne est également bien placée dans ce domaine.

- Traitement chirurgical de la myopie : la Pologne utilise des techniques similaires à celles des chirurgiens français, mais les tarifs sont très concurrentiels. Les coûts sont en gros trois fois plus bas pour traiter la myopie, l'astigmatisme et l'hypermétropie, avec un professionnalisme similaire.

- Chirurgie esthétique : les pays du Maghreb  s'avèrent les grands champions dans ce domaine. Le Maroc et la Tunisie en particulier proposent des prestations très satisfaisantes à des tarifs très intéressants, pratiquées par des professionnels diplômés en France ou aux USA. Les prix comprennent en général un séjour en hôtel 5 étoiles, ce qui est un vrai plus pour le patient. Le Brésil possède aussi une bonne réputation pour ce style d'interventions : la distance peut être cependant un véritable obstacle.

- Chirurgie générale : l'Inde et la Thaïlande sont bien placées pour différentes opérations de chirurgie, comme la chirurgie cardiaque, l'opération de hernies, et également les interventions de chirurgie esthétique.

- Thalassothérapie : la Slovaquie offre des lieux de soins agréables et bon marché.

Quelques prix :

- Chirurgie cardiaque : 30 000 dollars aux USA, 6000 dollars en Inde.
- Chirurgie mammaire : 15 000 dollars aux USA, 2500 dollars en Thaïlande.
- Acte dentaire : 400 dollars aux USA, 40 dollars en Inde.

Quels sont les risques ?

Il faut savoir tout d'abord que le code du tourisme français interdit aux agences de voyage de vendre des prestations médicales, car les assurances ne les couvrent pas en cas de complications. Autre inconvénient, le manque de suivi psychologique avant l'intervention, en particulier pour une opération importante ou pour une intervention esthétique : à moins de prévoir un séjour longue durée qui inclut des entretiens multiples avec le praticien concerné, on se retrouve devant le chirurgien qui va opérer la veille ou le jour même de l'intervention, avec peu de recul sur ce qui va se passer et peu de temps pour la réflexion. Idem pour le suivi postopératoire, qui se fera par mail ou par téléphone, au détriment d'un examen clinique de contrôle, en tout état de cause bien plus sérieux. Il en va de même pour la pose d'une prothèse dentaire, qui nécessite plusieurs essayages avant de pouvoir être définitivement tolérée par le patient.

Et en cas de complications médicales, que se passe-t-il ? Dans le cas d'une intervention de chirurgie esthétique, il n'existe aucune recours : la législation ne protège que les patients opérés sur le territoire français. Pour les autres, pas de recours juridique possible. Or, il semblerait que pour un quart des patients, des complications se produiraient au retour. Ces derniers se tournent alors vers le système de santé de leur pays d'origine, qui ne peut pas toujours répondre à leurs attentes. Une hospitalisation en France, suite à des complications liées à une opération esthétique, sera entièrement à la charge du patient.

Autre point à préciser : l'avion est un moyen de transport qui est loin d'être idéal après une intervention chirurgicale, avec en particulier une augmentation du risque de phlébite, avec au pire la possibilité d'une embolie pulmonaire. Il n'est donc pas anodin d'effectuer un trajet de retour en avion dans le cadre d'un séjour pour raisons médicales.


Avant de conclure, un mot sur le " tourisme de transplantation ", qui est un tout autre problème mais sur lequel chacun doit être vigilant : il s'agit de l'exploitation de populations de pays pauvres pour satisfaire à la demande de dons d'organes de patients riches, lassés par les listes d'attente pour recevoir un greffon. Ceux-ci sont prêts à payer très cher, et ceux-là à échanger un de leurs organes contre rémunération tant leur détresse est grande. Les pays concernés sont le Pakistan, la Chine, l'Afrique du Sud, l'Inde, le Brésil ou la Moldavie.

Alors, le tourisme médical, à pratiquer ou à bannir ? A l'heure de la mondialisation, il serait naïf de ne pas tenir compte de cette réalité : les soins transfrontaliers peuvent être une alternative intéressante - à plus d'un titre - pour différents problèmes de santé. Il est certain que cette pratique sera facilitée et sécurisée si elle dispose d'un vrai cadre juridique, ce qui est actuellement à l'étude pour l'ensemble de l'Union Européenne. Pour le reste du monde, certains pays essaient d'élaborer un système d'accréditation au niveau international, afin d'apporter des garanties réelles aux patients et aux assurances. A suivre donc ! En attendant, restez vigilants si vous choisissez d'aller vous faire soigner ou opérer à l'étranger.

Auteur : Cathy Borie http://porteplume2a.com
Accueil > Santé > Tourisme médical