La VAE c'est quoi ?
Validation des acquis de l'expérience 

A lire également :
Le portail gouvernemental dédié à la VAE en donne la définition suivante : "Ce dispositif permet l'obtention de tout ou partie d'une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d'une expérience professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan...) et/ou bénévole (syndicale, associative) et/ou volontaire. Cette expérience, en lien avec la certification visée, est validée par un jury. Les certifications, enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), sont accessibles par la VAE. ".
Il est précisé en outre que "  Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins trois ans d'expérience salariée, non salariée ou bénévole. "

Quel intérêt d'une telle démarche pour les seniors ?
Elle présente plusieurs points positifs, dont le plus important est sans doute de pouvoir permettre la reconnaissance de son expérience dans une recherche d'emploi, par exemple après un licenciement ou en vue d' une reconversion professionnelle. Entreprendre cette démarche va amener la personne concernée à mesurer sa propre valeur au regard d'un référent précis et obéissant à une réglementation, mais aussi l'aider à structurer son parcours si celui-ci est un peu chaotique. En outre, chacun peut être accompagné dans la constitution de son dossier, qui n'est pas forcément simple à élaborer : en effet, recueillir les preuves de son expérience, formaliser les documents, analyser sa pratique professionnelle peut être un chemin semé d'embûches, qu'il est bon de parcourir avec du soutien.

Voici les étapes essentielles de la démarche :
· S'informer sur la pertinence de son projet, avoir accès à l'offre de certification, s'orienter parmi les possibilités de cette offre.
· Retirer le dossier de recevabilité auprès de l'organisme certificateur dont vous dépendez.
· Constituer ce dossier en calculant la durée de vos activités prises en compte, réunir les bulletins de salaire, les attestations d'employeurs ou les déclarations URSSAF y afférant.
· Elaborer le dossier de présentation de l'expérience, pour lequel il est vivement conseillé d'être accompagné afin de bénéficier d'une aide méthodologique et de préparer l'épreuve d'entretien avec le jury ou de mise en situation professionnelle.
· Se faire valider par le jury, qui est composé par des représentants qualifiés des professions concernées, tant employeurs que salariés, avec un essai de parité hommes/femmes. Ce jury évalue les compétences du candidat à partir du dossier qu'il a constitué, mais aussi par une mise en situation professionnelle réelle ou fictive, et éventuellement par un entretien .

A l'issue de cette épreuve, si la validation est totale, la certification attribuée est strictement équivalente à celle obtenue par d'autres voies ( formation ou apprentissage).
Il se peut que la validation ne soit que partielle : le jury précise au candidat alors quelles sont les lacunes à combler pour se présenter à nouveau, et comment y parvenir.
En cas de refus de la validation, le candidat peut demander des conseils pour de nouvelles démarches.

Si ce processus vous intéresse, vous trouverez la liste des certifications accessibles par le biais de la VAE avec le lien suivant : QUELLES_SONT_LES_CERTIFICATIONS

Il existe également un certain nombre de sites proposant une méthode pratique pour réussir cette démarche, qui peuvent vous guider efficacement dans un premier temps. En voici deux exemples :
http://www.vaeguidepratique.fr/
http://www.vae-conseil.com/

Le site du Ministère du Travail met aussi à votre disposition une page de son site très détaillée sur la VAE, qui constitue une véritable chance de rebondir professionnellement.

Auteur : Cathy Borie
Accueil > Emploi > La validation des acquis de l'expérience